Panathlon Lausanne man, photo olympique

Espace membre

News

Thomas Bach, président du CIO

Lausanne aura ses jeux olympiques !

C’est fait! Après plus de deux ans de campagne s’achevant sur une présentation finale spectaculaire ce matin devant le CIO, Lausanne a remporté le droit d’organiser des Jeux Olympiques, 100 ans exactement après l’installation du CIO sur ses terres. Une «grande chance pour le sport suisse» selon le conseiller fédéral Ueli Maurer, présent à Kuala Lumpur où a été prise la décision.

Il était près de 19 heures (heure locale à Kuala Lumpur, Malaisie), lorsque Thomas Bach, président du CIO a ouvert l’enveloppe et prononçé les mots que toute une région attendait: «Lausanne 2020». C’est l’heureuse conclusion d’un immense travail pour toute une équipe derrière un projet qui se veut ambitieux pour le sport régional, national et international.

Daniel Brélaz, Syndic de Lausanne: «Quel plus beau cadeau que celui-ci pour célébrer 100 ans d’Olympisme à Lausanne? Lausanne ville Olympique, ville de sport, ville de jeunes: c’est un mariage parfait, et je suis extrêmement fier que le CIO l’ait reconnu comme tel. Maintenant, au travail!»

Lausanne l’a emporté par 71 voix contre 10 pour son unique concurrent Brasov, en Roumanie, qui avait présenté son projet quelques minutes plus tôt.

Jörg Schild, Président de Swiss Olympic, le comité olympique national: «Je suis extrêmement content que les JOJ 2020 se déroulent à Lausanne. Il faut que ce soit des Jeux pour la jeunesse du pays tout entier, des Jeux qui nous donnent la possibilité d’encore mieux promouvoir et soutenir les futures générations de sportifs. Diffuser les valeurs olympiques est une chance énorme pour nous et nous devons saisir cette chance pour redonner une plus grande crédibilité au sport.»

Patrick Baumann, Président du comité de candidature et membre Suisse du CIO: «67 ans après les Jeux d’hiver de St-Moritz, c’est un grand bonheur d’avoir contribué à ramener les Jeux en Suisse. Ce projet a un potentiel énorme pour un pays qui a les sports de neige dans son ADN. C’est le départ, j’en suis sûr, d’une très très belle aventure.»

Ueli Maurer, Conseiller Fédéral, présent à Kuala Lumpur, a déclaré: «C’est un honneur pour moi de représenter cette Suisse-là, celle du sport, de la jeunesse et des valeurs olympiques. Des Jeux comme ceux-ci doivent avoir un impact sur notre manière d’envisager la place du sport dans notre pays. Cette victoire est une grande chance pour la relève dans le sport suisse!”.

Philippe Leuba, conseiller d’Etat, Chef du Département de l’Economie et du Sport du Canton de Vaud: «C’est une immense satisfaction et désormais un défi passionnant. Comme ancien arbitre international de football, je suis bien placé pour savoir que l’on ne connait le résultat du match qu’au coup de sifflet final! Je dois dire que cette victoire est une des plus belles qui m’ait été donné de vivre. Les JOJ sont une formidable promesse pour le sport vaudois, pour le sport suisse, pour notre jeunesse. A nous tous, maintenant, de saisir la chance qui nous est offerte.»

Virginie Faivre, la vaudoise triple Championne du Monde de Ski Freestyle est une des plus ferventes supportrices de la candidature; elle travaille pour le comité depuis deux ans. Elle faisait évidemment partie de l’équipe de présentation ce matin face au CIO: «Je suis très heureuse. Terminer cette aventure de cette manière, en gagnant la possibilité de réaliser tout ce dont nous avons rêvé sur papier depuis deux ans, c’est tout simplement génial. Notre dossier contient tellement d’idées et de projets enthousiasmants que j’ai juste envie de commencer demain ! Après la fête!»

Stéphane Lambiel, double champion du monde de patinage artistique et médaillé d’argent à Turin en 2006 fait aussi partie de l’équipe depuis longtemps. Il était également dans la présentation finale ce matin: «C’est après avoir vu les championnats du monde de patinage artistique à Lausanne en 1997 que je me suis fixé comme objectif d’arriver au sommet de ma discipline. Imaginer que des Jeux pourront inspirer la prochaine génération depuis le même endroit en 2020, cela me touche profondément. Je ressens une joie immense!»

Denis Pittet, Secrétaire Général du Comité de Candidature: «C’est une immense joie et une grande fierté pour nous tous de voir que le gros travail fourni a été si bien accueilli par le CIO et ses membres. Notre message, celui de saisir 100 ans d’histoire commune avec le CIO, de la transmettre à la Jeunesse du monde de façon intelligente et ludique avec nos partenaires depuis le cœur de la Capitale Olympique a été compris. Maintenant le plus passionnant reste à faire: organiser ces Jeux Olympiques!».

La délégation valdo-lausannoise à Kuala Lumpur, lieu de la 128e Session du CIO, se composait de 25 personnes. Cette équipe va maintenant se mettre immédiatement au travail, en étroite collaboration avec le CIO, pour mettre en place les fondations de l’événement qui est prévu de se tenir du 10 au 19 janvier 2020, à Lausanne, dans les Alpes et le Nord Vaudois.

Lausanne 2020, Secrétariat Général